Une campagne de financement!

Entre 2 mondes c’est la rencontre de deux personnes différentes qui se sont donnés comme objectif commun;  la création et la réalisation d’une fiction musicale et théâtrale incluant marionnettes et nouvelles technologie!  Un spectacle incluant un véhicule de sensibilisation à l’autisme et à la différence. Virginie Poirier, une jeune artiste-autiste et Josée Lapierre metteur en scène reconnue par ses pairs, travaillent depuis 2011 autour d’un sujet qui leur tient grandement à coeur : la différence!  Le spectacle devrait voir le jour à l’été 2020.  Des ateliers de confection de marionnettes sont en branle afin de faire participer d’autres personnes vivant avec des troubles liés au spectre de l’autisme (TSA), qui seront appelées à participer au spectacle en tant que figurants et manipulatrices de marionnettes.

Il s’agit ici d’explorer, par le biais de l’art, d’autres avenues d’expression et de réalisation personnelle et socioprofessionnelle.  Nous y voyons l’occasion de pallier un manque pour cette clientèle des Îles-de-la-Madeleine.

Les sous amassées serviront à la réalisation du spectacle.  Frais de costumes, création des décors, confection des marionnettes, montage des capsules vidéo en projection lors du spectacle, cachets des artistes autistes et professionnels, location du matériel techniques (projecteurs / micros casques / sphères de projection…), création scénographique, cachet des techniciens, publicités, affiches, billets…

Merci de participer à ce projet rassembleur de sensibilisation!

Cliquez ici pour atteindre la plateforme HARICOT si vous voulez contribuer financièrement au projet

Extrait vidéo/photos de notre lancement du 5 décembre 2020:

 

Extrait CFIM suivi du projet de socio-financement 04/02/2020 (Marjolaine Arseneau et Annie Lapierre) :

80631937_591838211632027_2368693245635985408_n

Mot de Virginie :

5 – 4 – 3 – 2 – 1 … Décollage!!

Le 5 décembre 2019 aura été une date marquante pour moi, car il s’agissait du lancement officiel de la campagne de sociofinancement d’Entre deux mondes, à l’église de Lavernière. 

Plusieurs photographes et journalistes auront eu la chance d’assister à un aperçu de cette « fiction musicale » tant attendue, qui sera présentée sur les planches au cours de l’été 2020. Avec la campagne de sociofinancement, qui a pour objectif de récolter 20 000 $, nous espérons enfin pouvoir vous montrer le fruit de tous nos efforts, soit un travail aux résultats de plus en plus magiques. 

Au-delà de toutes attentes, j’en garde une grande fierté et j’en ressors heureuse et transformée.

Même si l’imprévu me fait habituellement peur, toutes les surprises de la soirée, tant au niveau des projections que de la présentation générale, de même qu’un prototype des futures marionnettes grandeur nature, m’ont vraiment impressionnée. Je n’en reviens pas du travail exceptionnel, de l’originalité et de la grande débrouillardise des concepteurs. Avec des effets sonores spectaculaires, à la fois cosmiques et spirituels, je me suis même permis de me perdre dans un univers parallèle et fantasmagorique, reflétant l’essence même d’Entre deux mondes, ce qui a donné un réel avant-goût de l’ambiance de la pièce. 

J’avoue aussi que le travail exigeant et l’esprit d’équipe y sont pour beaucoup. Tout en remerciant l’équipe technique, je dois remercier particulièrement Josée Lapierre, ma partenaire de ces 10 ans de laborieux travail ainsi que les comédiens chanteurs présents, dont l’implication et l’immense talent nous auront rendu un immense service pour sensibiliser la communauté. Un immense merci surtout à tous ceux et celles qui, de près comme de loin, auront contribué à cet événement, car sans vous, rien de tout cela n’aurait été possible. 

Parfois trop petit, parfois trop grand, il m’est arrivé de me perdre dans tout ça. Émue et inquiète à la fois, j’ai appris à la dure et avec le temps que je ne pouvais pas être partout et nulle part à la fois et que c’était avec du soutien de grande envergure que je pouvais y arriver. 

Toujours croire en ses rêves, c’est déjà un pas de géant, mais le fait que plein de gens s’ajoutent au projet, c’est un pas vers l’Everest. Déjà, 150 personnes étaient présentes à ce lancement de campagne de sociofinancement. 

Comme une fusée prête au décollage, je dois me laisser transporter vers cet univers inconnu; appréciant chaque virage, là où tout a commencé et là où j’atteindrai les étoiles! 

« Ce n’est pas sur la ligne droite qu’il faut se concentrer, mais sur le chemin parcouru. » Carole Poirier, mère de Virginie

Virgie

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close