L’image d’un monde… ou deux!

 

Mon rôle et mon mandat de designer graphique sont très simples et complexes à la fois. Créer une image de marque simple et évocatrice pour représenter l’entité ou le spectacle : Entre deux mondes.  Savoir si la communication graphique est un art ou une science, ou quelque chose entre les deux, importe peu. Lorsque le projet me rapproche du sujet même de cet univers Virginien, le défi est de taille.

Créer une marque visuelle qui résume simplement un monde complexe composé de matière vaporeuse comme la créative folie de l’imaginaire de Virginie Poirier qui doit trouver son application concrète avec des éléments précis tels des paroles, de la musique et une scénographie modulable à souhait sous la rigoureuse direction de Josée Lapierre.

C’est le monde de Virginie, sous le regard artistique de la Maître de cérémonie Josée.

Deux mondes. Et un lien précieux entre eux. Une jonction. Un pont.

Mon rôle de support en design est clairement défini soit : mettre cette création musicale en valeur. Bonifier les premiers rôles.

 

Fig.Afig.A

Quand l’objet même devient le sujet.

Pourquoi ne pas faire plonger le sujet au coeur même de mon univers de graphisme ? J’ai donc travaillé le processus de création typographique et graphique avec Virginie dès le départ. Je lui ai présenté les composantes d’un bon logo, le nom original, la marque visuelle et la dénomination. Puis nous sommes passés à travers les méthodes de création, comme on le fait en studio de design.

Des propres croquis de Virginie, (fig. A, B) nous avons exploré des centaines de propositions diverses à l’ordinateur.

 

Fig.Bfig. B

Avons exploré le sigle, les opportunités typographiques, le motif, la fragmentation, la géométrie, la schématisation, la duplication et de multiples autres variantes visuelles (fig. C) menant à des solutions en lien avec la mission de départ, soit le texte d’intention de communication devait mener au logotype final.

 

Fig.Cfig. C

Puis nous avons pré-sélectionnés nos meilleures idées afin que je puisse poursuivre seul le raffinement à l’ordinateur avec des logiciels spécialisés. Puis Virginie a proposé des avenues conceptuelles que j’ai tenté d’illustrer. Dualité, transparences, bulles-idées, miroir, pixel, duplication, mouvement, etc. Mon boulot d’interprête était simplement d’être les mains infographiques de ses idées. Elle dictait, je réalisais. Fig. D-E-F

 

Fig.DFig.EFig.FFig.D-E-F
Ainsi s’est dégagée une douzaine de solutions à laquelle on a intégré le nom officiel : Entre 2 mondes. Puis il fallait ajouter une dénomination qui décrit ce qu’est le spectacle, une science-fiction musicale théâtrale, et dans sa version condensée : fiction musicale. Pour le volet promotionnel, une signature puissante devant stimuler notre auditoire sous le vocable : Quand la différence devient spectaculaire.

Le temps étant venu de tester nos meilleures propositions devant nos collaborateurs afin de retenir leurs opinions professionnelles et amarrer notre design au leur. Nous avons présenté à la scénographe Jennifer Lee, puis à Carole, Virginie et Josée ainsi qu’à l’équipe technique de l’ile imagin’air. Nous avons recueilli suffisamment de commentaires pour orienter notre choix final.

Fig.G

Fig. G

 

Celui-ci reste encore un secret jusqu’au lancement public. Le volet de raffinement du logotype, de ses couleurs officielles et de ses normes graphiques complètera cette première phase du mandat qui m’était accordé.

 

Fig.HFig. H

 

Visionnaire

Après quelques ateliers-production avec Virginie, j’ai découvert combien son univers pouvait être complexe et créatif à la fois. Rempli de fantaisies greffées de fins détails aux milliers de facettes. De son esprit kaléidoscope naît un monde ou des mondes imagés et créatifs qui confrontent le possible et le fantastique. On aime s’y perdre comme dans un beau rêve. Un bouillon de bulles poétiques qui germent dans la profondeur de son esprit pour grandir, grandir et venir éclater à la surface de notre monde réel. Une fine ligne sépare sa vision de la mienne. Et c’est justement là, en ce lieu précis, que tout se joue, que la magie prend forme. Que la forme devient magie. Ce monde qui paraît évident disparaît sous mes yeux et mes cils de ville n’en peuvent plus.

J’ai adoré l’expérience. Et je me demande encore. Qui de nous deux est si différent de l’autre. Merci Virgie.

 

La plume et l’ancre.

 

Lionel Dion, designer graphique

Développement, marketing, communication

819-342-9514

Www.invisiblecommunication.com

 

Cette étape de la production nous a été rendue possible grâce au programme d’aide au développement artistique (PADA) de la Corporation culturelle des Îles de la Madeleine Arrimage octroyée en 2018!  

Un immense merci!

1 réflexion sur « L’image d’un monde… ou deux! »

  1. Très belle article. Bravo Josée et Lionel! J’en ne l’avais pas encore lus.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close