Virgie… de l’autre côté du miroir!

Si certains me connaissent en tant qu’artiste et ambassadrice pour la cause de l’autisme, sachez qu’il y a plusieurs facettes de ma personne, que vous ne connaissez peut-être pas, et qui pourraient vous surprendre. Et non, je ne suis pas une extraterrestre venue d’une autre planète! Enfin, je l’espère! 

Pour plusieurs, vous ne voyez que mes aptitudes artistiques, sinon mes difficultés… Mais selon vous, qui suis-je exactement?  Et qu’est ce que la planète de Crystal (qui est représentée dans ma comédie musicale) représente pour moi? Dans le labyrinthe intrinsèque de ma boite crânienne, où des étoiles lumineuses accrochées à des rubans aux multiples tubes conducteurs divergents, se trouve une énergie centrale jusqu’à dix fois plus stimulée par mon éco-neuro-bio système nerveux que la plupart des gens. Ce qui peut parfois occasionner de réelles perturbations sensorielles et des courts-circuits importants!  Mon corps, ma vitalité, ma compréhension du monde sont les parcelles de mon univers intérieur qui sont les plus touchées par ces perturbations.

Lorsque je suis « dans mon monde », le temps et l’espace n’existent pas.  Les dates et les heures se mélangent, les mots et les gestes sont aux ralentis.  Les noms, les lieux et les visages s’inversent. La forme et l’aspect des choses sont accentués à la puissance 4. Les couleurs sont plus vives et lumineuses, et fondent entre elles pour ne former qu’une symbiose de couleurs éclatées.   Le jour et la nuit n’existent qu’en une seule entité et le monde entier n’existe pas.

Et pourtant je suis là. Je suis en équilibre sur mon fil imaginaire. Comme si j’étais entre ces deux mondes que je tente d’emmener jusqu’à vous avec mon spectacle. Une ligne du temps sur laquelle j’essaie d’avancer sans tomber ni à gauche, ni à droite, ni en haut, ni en bas. Le fil entre vous et l’espace, entre vous et moi, suspendus à un arc-en-ciel aux couleurs infinies.

Malheureusement, je ne fais pas exprès d’être sur cette planète lointaine, où j’ai tendance à tourner sur moi-même,  où parfois je m’absente, car cela fait partie intégrante de moi, et ce depuis le jour de ma naissance.

Peu de gens comprennent ce qui se passe de l’autre côté du miroir en vérité. Ce monde, je l’ai rêvé, et je le rêve encore. J’ai beau être une adulte, j’ai toujours eu la tête pleine de bulles ou encore, la tête dans les nuages. Hé bien non, je ne fais pas semblant d’avoir des absences. Parfois, je suis tête en l’air, et ce pour cause; le fait d’avoir un TDA/H (H pour lenteur physique ou hypo activité) fait en sorte que j’ai énormément de mal à me concentrer et à demeurer concentré sur plusieurs choses en simultané.  J’ai des pertes de mémoire à court terme et bien sûr, ma lenteur physique joue un très grand rôle sur le débit et la rapidité de mes actions qui sont la plupart du temps, en décalage avec ma pensée.

L’agoraphobie, l’hypersensibilité sensorielle, le trouble anxieux généralisé et le syndrome d’Asperger (légère forme d’autisme), sont aussi responsables de ma façon d’être.   Mais surtout, ma condition différente m’apporte au quotidien autant de défis que de richesses. Ma vie, j’en conviens, est loin d’être ordinaire. Malgré toutes ces épreuves, j’utilise mes faiblesses et les transforme en quelque chose d’unique qui me permettra de vous faire voir « ce que vous ne voyez pas à travers le miroir de ma pensée ».

Virgie miroir 2

Quand j’étais petite, j’imaginais toutes sortes de créatures volantes aux mille couleurs.  Je voyais aussi des lampadaires parlants en forme de tournesols  qui formaient des cœurs au-dessus de chutes d’eau rose pâle et cristalline, montés sur des nénufars aériens de couleurs bleu saphir.  Des nuages vaporeux en mousse bleu métallique, avec des fleurs en forme de cœurs, près d’immenses arbres blancs et noirs aux minuscules branches aux feuilles multicolores, en forme de gouttes. Ceux-ci avaient des portes géantes à l’intérieur du tronc avec comme poignée un champignon. Les plantes étaient en formes de bonbons et de fruits dont la sève était d’un rose clinquant et scintillant dont le gout était sec et amer au nectar mauve, doux et sucré. Il y avait des arcs-en-ciel à l’envers suspendus par des corbeaux et des poulpes flottants. Des funambules marchant sur des fils invisibles, en lévitation dans des bulles géantes, au-dessus des aurores boréales, des formes, des sphères, des spirales, des prismes, des notes de musiques, des horloges, des planètes et un tas de choses inimaginables!  Je m’en suis servi pour imaginer l’histoire d’Entre deux mondes et sa planète de Crystal.

Lorsque je revois ces images défilant comme un projecteur dans les tiroirs d’archives dans ma tête, j’imagine qu’elles sont également le reflet de ce que je ressens vis-à-vis les objets du quotidien qui m’entoure. J’entre alors en transe dans ce monde intérieur pour observer de loin les humains, mes Narphants du monde sombre qui, de l’autre côté du mur de verre, me sont complètement étrangers. Comme si nous communiquions une autre langue, ou venions d’une autre civilisation.  Un univers parallèle où chaque chose et chaque objet a sa propre signification et son propre usage, où les lois physiques côtoient les voix psychiques,  où la richesse et la pauvreté n’existent pas.  Un monde où l’argent est éphémère et où la matière organique ou abstraite a une signification différente.  Les différences et le statut social n’existent pas et les seules hiérarchies qui existent, sont celle de l’entraide, de la compassion et de l’humilité.  

Ce monde qui semble parfait est une échappatoire aux choses que je n’arrive pas à gérer ni à comprendre; un environnement extra stimulant qui me prend bien souvent trop d’énergie et qui fait en sorte que mes incapacités soient la première chose qui vous apparaitra lorsque je croiserai votre route.

Cependant, ce qui pour vous pourrait ressembler à une prison de bêtises, pour moi, est un havre de paix dans lequel je me sens à l’abri des regards et dans lequel je peux même naviguer en traversant les mers du néant et les océans de l’abstrait.  C’est souvent à marée haute et la tête vers le sol que j’avance tranquillement vers le portail qui me mènera vers l’autre monde. Cet imaginaire, qui finira par faire peu à peu disparaitre le voile givré qui me sépare de vous et que je transformerai en une porte sans matière afin d’y revenir au besoin, et en reconduction avec moi-même! 

Dans mon monde « abstral », la solitude me pèse et ma bulle comporte aussi ses zones de turbulences. Voilà pourquoi lorsque j’aurai trouvé la clé des possibles, je pourrai ouvrir ce portail et faire escale vers de nouvelles destinations. Y créer l’échange et l’appartenance aux humains et m’ouvrir enfin à votre côté du monde.  Sur ma planète de Crystal, la douleur et le fardeau n’existent pas. Cette planète représente pour moi un endroit où personne d’autre que moi ne possède la clé pour y entrer et le temps d’une chanson, d’une absence, d’un parfum, d’une lumière, d’un papillon, d’une bulle de savon, d’une danse. Ce temps si précieux s’arrête pour me laisser être ce qui me plaît sans personne pour me dire quoi être, qui être…

 Ce qui se passe de l’autre côté du miroir n’est pas toujours ce que vous pensez.

« Et si la planète de Crystal était le miroir de notre réalité? »

Catégories La bulle de Virgie

4 réflexions sur « Virgie… de l’autre côté du miroir! »

  1. Monique Ratelle et Sylvain Plourde 5 mars 2019 — 8 08 15 03153

    Merveilleux ! Texte tout à la fois poétique et intelligent. Bravo Virginie. J’aime beaucoup te lire Au plaisir Monique

    J'aime

  2. Merveilleux ! Texte tout à la fois poétique et intelligent. Bravo Virginie. J’aime beaucoup te lire
    Au plaisir
    Monique

    J'aime

  3. Merveilleux ça aide à mieux comprendre ce que tu vis ainsi aide un peu à moins juger et à vous encourager car vous êtes capable et peut-être plus que des gens dit normaux car vous avez vraiment une vision parallèle que nous n’avons pas. Bravo encore une fois et ne lâchez surtout pas.

    J'aime

  4. Il fait plus beau dans ta tète que dans le monde réel. Ça donne envie d’aller y faire un tout. Merci d’écrire de si beaux mots.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close